Découvre des dizaines de résumés et d'analyses détaillées des œuvres majeures de la littérature française pour tes révisions du bac de français. Cette maladie pourrait même fournir un bon alibi pour rester tranquillement au lit comme le montre la phrase "on ne songe qu'à dormir et le lit est bon" (l. 3-4). Ils se retrouvent ainsi, le 28 août, aux abords de l’île Stromboli, en Méditerranée, à «plus de douze cents lieues de leur point de départ». Tout d'abord, les voyages les plus agréables, selon lui, se prolongent dans le temps. Nicolas Bouvier fuit "l'exotisme" (l.1) et s'intéresse davantage aux gens et à leurs habitudes de vie. Cela confirmait, d’ailleurs, l’indication de la boussole et notre retour involontaire au nord de la mer Lindenbrock. En fait, s’agissant de l’exploration d’un non-lieu, on doit se demander si l’ailleurs visité ne représente pas davantage le temps qu’un espace. En premier lieu, je vais étudier la façon habile adoptée par Nicolas Bouvier pour introduire le sujet principal de ce texte : l'enfer des mouches d'Asie. est un roman où se mêlent ubiquité temporelle et imaginaire géographique. Dans cet extrait, Nicolas Bouvier décrit la mouche d'Asie comme un véritable enfer. Deuxième grand roman de la série des «Voyages extraordinaires», évoquant une descente au creux maternel de la Terre, l’œuvre se charge d’un imaginaire aussi délirant qu’inquiétant, dont le sens symbolique apparaît comme une invite irrésistible à l’interprétation. Voyage au centre de la terre Par Jules Verne. Par rapport à l’inspiration la plus fréquente dans l’univers de Jules Verne, à son didactisme habituel, le lecteur se trouve ici profondément dépaysé. Pour écrire Voyage au centre de la terre, Jules Verne a lu La terre avant le déluge de Louis Figuier, ouvrage de vulgarisation scientifique paru en 1862, illustré par des gravures de Riou. présentation du texte + rappel de ce qui précède. de film) + raison du choix, : qui veut garder ses richesses pour lui/elle (ici, les richesses sont les connaissances, et non l'argent), : une partie de quelque chose de plus gros (ex. Tout d'abord, je verrai comment ce portrait apporte des éléments négatifs, puis je montrerai comment, dans la deuxième partie du texte, ce portrait est finalement positif. (l. 25-26), crescendo dans ce texte dans l'ampleur des découvertes. - problématique : En quoi cet épisode révèle-t-il la vraie nature du professeur ? Température chaude. Vous proposerez un commentaire linéaire et organisé de ce texte, afin de montrer en quoi l’expérience racontée illustre une vision personnelle du voyage. Elles correspondent au rôle confié à l’incipit d’un roman. sciencefiction_jules_verne.pdf. La comparaison "comme un Auvergnat montant sur Paris" (l. 4-5) indique bien ce regard neuf porté par les deux hommes sur tout ce qui les entoure. Voyage au centre de la terre, Jules Verne. Voyage au centre de la Terre, de Jules Verne, a fait rêver des générations de lecteurs, apportant l'idée d'une possible exploration du centre de notre Planète. je vais étudier comment Nicolas Bouvier décrit les deux hommes qu'ils sont amenés à rencontrer lors de leur séjour en Iran. Lors de l’examen, vous disposerez d’une heure pour préparer votre explication à l’aide d’un brouillon, vous présentez ensuite votre analyse pendant 20 minutes après avoir lu le texte à voix haute, puis l’examinateur vous posera des questions durant 10 minutes. Par contre, une ou deux parties d'échecs lui feraient bien plaisir. : imaginez que vous êtes un détective qui doit relever et analyser tous les indices, sans rien laisser de côté ! (l. 14). . Le personnage du savant, tel que l’incarne Lidenbrock, ne fait rien pour lever cette ambiguïté. Explication linéaire n°10 : La vallée des monstres. Voyage au centre de la Terre raconte l’exploration d’un groupe de personnages composé du professeur Lindenbrock, d’Axel et de Hans Bjelke à travers un passage conduisant au centre de la Terre.. Hambourg, mai 1863. L’aventure aura en fait correspondu à la durée d’une maturation nécessaire pour Axel, qui décrit au début du roman son «caractère un peu indécis». de Jules Verne. Parcours, science et fiction programme du bac de français 2021 "Voyage au centre de la Terre" / parcours : Science et fiction.Contenu scientifique du roman = crédit d'un récit scientifiquement vrai - Programme du bac de français 2021 bac technologique. Le caractère authentique de ce récit permet au lecteur de trouver ces éléments réels encore plus incroyables. ‘’Voyage au centre de la Terre’’ ... Analyse (la pagination est celle de l’édition du Livre de poche) Intérêt de l’action. A ce titre, le voyage forme le caractère et enrichit la personnalité. Etude de Voyage au centre de la Terre de Jules Verne.. Objet d’étude : Le roman et le récit du Moyen Âge au XXIe siècle. Ce texte est extrait du récit de voyage intitulé L'Usage du monde, écrit par N. Bouvier et publié en 1963. Malgré les thèses de Poisson et d’autres «véritables savants», évoquées par Lidenbrock pour nier l’état de fusion interne du globe terrestre, celle-ci ne fait guère de doute dès avant 1864. Il joue lentement, il s’endort ; ça nous a pris la journée. Le scepticisme d’Axel en est ébranlé, pendant que Lidenbrock se montre de plus en plus exalté (chapitres 30-40). Et l'on va au diable, sous un soleil de plomb, manger une tête de mouton au yaourt chez un vieillard qui nous reçoit en pyjama. Vous étudierez d’abord la définition du voyage par le narrateur (du début à la ligne 7), puis vous analyserez l’art du portrait (de la ligne 8 à la ligne 17), enfin, vous étudierez la “morale” de cette histoire (de la ligne 18 à la ligne 21). Parfois même elle s’égare sur une fleur. Voilà sommairement et au vrai le discours que j’ai ouï de la propre bouche d’un pauvre sauvage américain. B- Voyage au centre d'une oeuvre : complexité et implicite il commence par aborder un sujet qui effraie généralement les Occidentaux : les maladies exotiques, en particulier la malaria. Ce voyage fantastique, mené par le professeur Lidenbrock et son neveu, Axel, qui est aussi le narrateur, est suscité par la découverte d’un manuscrit mystérieux, que notre extrait relate. Tout d'abord, il commence par aborder un sujet qui effraie généralement les Occidentaux : les maladies exotiques, en particulier la malaria. parleras-tu ?" Nous étions au bas bout de la table, au bord de l’assiette, mais bien résolus à y pêcher quelques morceaux. Parfois même elle s’égare sur une fleur." L'auteur y raconte le long périple accompli par lui et son ami Thierry Vernet depuis l'Europe jusqu'en Asie. ... je vous aide à booster vos notes au bac de français. En conclusion, on peut voir qu'à travers une anecdote, la rencontre avec le Juif azeri, et surtout ensuite avec le chef de police, Nicolas Bouvier transmet une vision personnelle du voyage. Le roman traite de la découverte d'un manuscrit runique ancien par un savant allemand qui, avec son neveu et leur guide, entreprennent un voyage vers le centre de la Terre en y entrant par un volcan islandais éteint, le Sneffels (c'est-à-dire le Snæfellsjökull). Elle n’est plus que l’ombre d’elle-même, exorcisée, 10 autant dire innocente. Toute la structure de ce roman d’aventures s'apparente à celle du conte. De fait, Voyage au centre de la Terre apparaît comme un roman tournant résolument le dos à la rationalité scientifique. L'ennui est accepté comme un ingrédient du voyage. En troisième lieu, je vais étudier quelle morale Nicolas Bouvier exprime à l'issue de cette anecdote. Les héros peuvent bien s’entretenir parfois de géologie ou de paléontologie, c’est toujours à la limite du rêve que leur discours les entraîne. il s'agit d'un exemple parmi d'autres, choisis une oeuvre que tu connais personnellement, car l'examinateur/trice peut te poser des questions]. Pour Mireille Gouaux-Coutrix, en transposant à travers la symbolique du récit les problèmes de son vécu et de son art, le romancier fait l’expérience de soi: «Désormais Verne, comme Axel, possède l’instrument de son équilibre et de son épanouissement. — Brise N.-N.-E. assez inégale. Comme la plupart des romans de Jules Verne, Voyage au centre de la Terre est un habile mélange de données scientifiques, d'extrapolations osées et d'aventure. 5. Vous soignerez votre expression, et penserez à justifier votre analyse par des citations précises. La mouche est capable d'adopter une stratégie pour faire du mal. L'auteur y raconte le long périple accompli par lui et son ami Thierry Vernet depuis l'Europe jusqu'en Asie. Le narrateur est Axel Lidenbrock, neveu dun éminent géologue et naturaliste allemand, le professeur de minéralogie Otto Lidenbrock. «— Non, c’est naturel», lui répond Lidenbrock. Il faudrait tout de même gagner ici de quoi atteindre l’Inde. (Je vais maintenant lire cet extrait) A la lecture de ce texte, on peut se demander pourquoi le portrait du professeur est mitigé. Ayant découvert un manuscrit runique ancien, un savant, son neveu et leur guide entreprennent un voyage vers le centre de la Terre en y entrant par un volcan islandais éteint. Le voyage change leur perception ; ils redécouv. L'expression "impudence sinistre" la dote d'un mauvais esprit, et suppose une. A mi-chemin entre le scientifique et l’imaginaire, Voyage au centre de la terre de Jules Verne (1864). Leur voyage les entraîne au plus profond des strates géologiques, aux origines obscures du Cosmos: «Les siècles s’écoulent comme des jours! JULES VERNE VOYAGE AU CENTRE DE LA TERRE : UNE EPOPEE MODERNE. Cette fois nous n'en avons qu’une ; un mot pour un Juif azeri que nous allons trouver tout de suite : une tête à vendre sa mère, mais c'est un excellent homme tout plein d'un désir brouillon de débrouiller nos 10 affaires. - Une tête humaine !" Vous êtes en mode "plein écran". Le, "ce qui meurt"/"ce qui vit" illustrent à quel point cette mouche tire parti de n'importe quelle situation pour nuire. Les premières sont qualifiées de façon méliorative : "La mouche d’Europe s’en tient aux vitres, au sirop, à l’ombre des corridors. Vous Comment faire pour approfondir l'analyse ? Dans la première partie, je vais étudier la situation désespérée des personnages. Conseil méthode : n'hésitez pas à utiliser des couleurs et à surligner des éléments directement dans votre texte. "à la cassure, à l'aspect, à la dureté, à la fusibilité, au son , à l'odeur, au goût d'un minéral quelconque" (l. 14-15) illustre à quel point le savant est méthodique et expert dans son domaine. Dans ce blâme, on ressent à quel point l'expérience de cette torture a marqué le narrateur. À chaque étape, on relève de ces menus changements qui changent tout – qualité des regards, forme des nuages, inclinaison des casquettes – et, comme un Auvergnat montant La signature d’Arne Saknussemm les y attendait, gravée dans le roc. Présentation – Voyage au centre de la Terre est un roman écrit par Jules Vernes En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies ou autres traceurs pour vous proposer votre dernière commande créée sur ce site et conserver la connexion automatique à votre compte. Le professeur, Axel et leur guide Hans ont trouvé le moyen de sortir du centre de la Terre en suivant un fleuve. Stromboli, en italien Isola di Stromboli, est une île volcanique d'Italie située au nord de la Sicile. On est frappé par sa naïveté, quand il s’engage dans la quête la plus insensée sur la foi d’un manuscrit aux origines incertaines. Nous ne pouvons prendre pied dans l’existence qu’au terme d’un chemin passant obligatoirement par le mythe et sur lequel un père charnel ou légendaire nous a forcément précédés. Les odeurs fortes, les sourires ébréchés, les bossus fraternels : bon ! Une affreuse tempête les jette sur un rivage, hanté par un troupeau de mastodontes gardé par un géant. Auteur : Jules Verne Analyse de : David Noiret La fiche de lecture rédigée par David Noiret, maitre en langues et littératures françaises et romanes, propose une analyse détaillée du Voyage au centre de la Terre de Jules Verne, avec un résumé complet chapitre par chapitre, une étude des personnages, des clés de lecture et quelques pistes de réflexion sous forme de questions ouvertes. Ils gagnent ainsi le droit de renaître, comme paraît le figurer l’éruption qui les ramène au jour, accouchement symbolique par lequel ils sont rendus à la réalité. Parcours : Science et fiction. La comparaison "comme un Auvergnat montant sur Paris" (l. 4-5) indique bien ce regard neuf porté par les deux hommes sur tout ce qui les entoure. Voyage au centre de la Terre – Parcours : science et fiction. Voyage au centre de la Terre. • Voyage au centre de la Terre connaît d'ailleurs initialement, en 1864, cette publication en feuilletons dans le journal Le Musée des familles, sous-titré Lectures du soir. Jules Verne - « Voyage au centre de la terre » mardi 5 novembre 2019 , par BERNOLLE Marie-Anne, Chargée de mission pour l’Inspection de Lettres Cette journée est le premier volet d’une série de trois, organisées par l’inspection académique de lettres de Versailles sur certaines des œuvres au programme à l’E.A.F., session 2020. La mouche est capable d'adopter une stratégie pour faire du mal. Liste des commentaires composés et lectures linéaires : Un commentaire composé est l’étude personnelle et argumentée d’un texte dans le but de dégager ses intentions, ses effets et sa spécificité. Elle apparaît comme le pâle reflet "innocen[t]" de la mouche d'Asie qui elle, au contraire, est présentée en des termes péjoratifs : "Celle d’Asie, gâtée par l’abondance de ce qui meurt et l’abandon de ce qui vit, est d’une impudence sinistre". Ils manquent mourir de soif, s’égarent dans un labyrinthe de galeries. Lionel Dupuy 1. Or, il minimise la portée de cette maladie, : l'expression "l'idée qu'on s'en faisait" (l. 2) montre que l'expérience a modifié sa perception. Le Musée des familles. Ensuite, dans la deuxième partie du texte. - soif extrême : "l'eau fit tout à fait défaut" (l. 1), "privation d'eau" (l. 6), de la chaleur "brûlait' (l. 2), "étouffante" (l. 3). L'allusion à la fleur assimile la mouche d'Europe à un papillon. Dans cet extrait, les deux hommes se trouvent en Iran ; ils font une rencontre inhabituelle pour des Occidentaux. Voyage au centre de la Terre fut publié en 1864. Dernière modification : 20 mars 2016 à 12h56. Il manifeste dans tous ses actes et dans toutes ses convictions une évidente démesure. Ubiquité temporelle et imaginaire géographique.. Voyage au centre de la terre… et dans le temps. Pourquoi le raconte-t-il ? => aspect presque comique, le professeur devient la caricature du savant, contribue à lui donner une image plus positive. - évolution des personnages au terme de ce périple : le professeur, toujours aussi colérique, mais plus ouvert, n'hésite pas à user de ses connaissances pour rendre service à tout le monde, Axel, plus mature, moins craintif, et toujours aussi curieux pour les sciences, Hans, pareil à lui-même, le seul personnage qui n'a pas évolué, - ouverture sur une œuvre relatant un voyage qui a permis au héros de grandir (voir exposés), l'itinéraire suivi par les deux voyageurs Nicolas Bouvier et Thierry Vernet (, 5 J’aurai longtemps vécu sans savoir grand-chose de, Une vie entièrement consacrée à leur nuire m’apparaîtrait comme un très beau destin, Endurante, acharnée, escarbille d’un affreux matériau, plaie, ulcère, boutonnière de chair mal fermée, dans vos parties, introduits par des connecteurs logiques : d'abord, ensuite, enfin. Le jeune Axel n’a pas l’âme d’un aventurier. Date de publication sur Atramenta : 10 mars 2011 à 13h29. Dans cet extrait, les deux hommes se trouvent en Iran ; ils font une rencontre inhabituelle pour des Occidentaux. Toute l’errance des trois personnages paraît en effet marquée d’une sorte de rétrogradation générale. Lidenbrock connaît une gloire internationale, pendant qu’Axel, mûri par l’expérience, épouse Graüben, filleule du savant (chapitres 41-45). C'est l'attention portée aux détails qui fait alors toute la saveur du voyage. Le 24 mai 1863, le professeur Lidenbrock, minéralogiste au Johannaeum de Hambourg, et son neveu, Axel, découvrent un étrange grimoire signé d’un fameux alchimiste islandais du XVIe siècle: Arne Saknussemm. marquent une avancée dans le développement. L'absence de mots de liaison et la formule finale soulignent le comique de la situation. Œuvre du domaine public. Il fait grandir. Celle d’Asie, gâtée par l’abondance de ce qui meurt et l’abandon de ce qui vit, est d’une impudence sinistre. Accoudés au balcon de notre auberge, nous pouvions voir monter Téhéran tout entière" (l. 18), à la marge : ils ne sont pas au cœur de la ville, mais en périphérie, : la capitale est identifiée à une assiette, et les choses intéressantes à des bouts d'aliment : "au bord de l’assiette, mais bien résolus à y pêcher quelques morceaux" (l. 19), 2) On n'a pas besoin de beaucoup d'argent pour pouvoir profiter du voyage, - on retrouve la même idée qu'au début : pas de monuments, pas de grands spectacles, que, des détails qu'on peut apprécier sans dépenser d'argent, : "Les odeurs fortes, les sourires ébréchés, les bossus fraternels (l. 20-21) = éléments qui pourraient dégoûter les Occidentaux, rappel des conditions précaires de leur voyage. Ils y apprennent la possibilité d’atteindre le centre de la Terre. 3. Six mois d'hivernage ont fait de nous des Tabrizi qu'un rien suffit à étonner. il faut faire des paragraphes dans vos parties, introduits par des connecteurs logiques : d'abord, ensuite, enfin. Voyage au centre de la terre  est un Roman de Jules Verne (1828-1905), publié à Paris chez Hetzel en 1864. Le chapitre I … Chapitre 1 . Axel lui-même refusera jusqu’au bout d’adhérer aux conceptions de son oncle. je vais étudier la façon habile adoptée par Nicolas Bouvier pour introduire le sujet principal de ce texte : l'enfer des mouches d'Asie. Accoudés au balcon de notre auberge, nous pouvions voir monter Téhéran tout entière. Rapprochez la date en ouverture du récit de la date de parution du roman. Les explorateurs doivent s’ouvrir un passage à l’explosif. Voyage au centre de la terre Par Jules Verne. Au moindre instant de repos, elle vous prend pour un cheval crevé, elle attaque ses morceaux favoris : commissures des lèvres, conjonctives, tympan. C'est l'attention portée aux détails qui fait alors toute la saveur du voyage, comme le montre l'énumération "qualité des regards, forme des nuages, inclinaison des casquettes" (l. 4). À quoi servent les atlas et les dictionnaires pour nommer des choses qui n’existeraient pas si le poète ne les avait pas dites? une tête humaine ! Parfois même elle s’égare sur une fleur." Axel Lidenbrock. Voyage au centre de la Terre. Le professeur Otto Lidenbrock. Ce texte est extrait du récit de voyage intitulé L'Usage du monde, écrit par N. Bouvier et publié en 1963. Nicolas Bouvier adopte alors le ton de l'exagération, comme le soulignent la répétition du nom "haine", ou encore l'expression "les larmes aux yeux" (l. 5) qui montre la réaction épidermique du narrateur à la pensée d'une mouche. Ces petits détails, loin d'être ennuyeux, apportent du piquant au voyage, comme le souligne le jeu de mots ces, l'intérêt du voyage, pour Nicolas Bouvier, c'est aussi d'accepter de changer soi-même, . L'auteur y raconte le long périple accompli par lui et son ami Thierry Vernet depuis l'Europe jusqu'en Asie. Pour répondre à cette question, j'étudierai tout d'abord la définition du voyage par le narrateur (du début à la ligne 7), puis l’art du portrait (de la ligne 8 à la ligne 17), et enfin la “morale” de cette histoire (de la ligne 18 à la ligne 21). Y penser seulement me met les larmes aux yeux. Lhistoire commence le 24 mai 1863 à Ham… Chapitre 27 . Une vie entièrement consacrée à leur nuire m’apparaîtrait comme un très beau destin. Le voyage reprend sa monotone uniformité, que je ne tiens pas à rompre au prix des dangers d’hier. : "La mouche d’Europe s’en tient aux vitres, au sirop, à l’ombre des corridors. En donnant leurs noms aux éléments de ce monde secret — «Port-Graüben», «îlot Axel» —, les héros semblent soucieux d’enraciner leur identité au cœur de ces ténèbres originelles. Il fait rire jusqu’à ses proches par ses défauts de langue. Son caractère est excentrique, emporté. L’immense caverne envahie par les eaux sur lesquelles ils naviguent, matrice gigantesque d’une vie toujours renouvelée depuis l’aube des temps, en est l’image la plus saisissante. Mes yeux, déshabitués de la lumière, se fermèrent brusquement. - annonce du plan : Tout d'abord, j'analyserai la situation désespérée des personnages, ensuite, j'étudierai la métamorphose du professeur. L’analyse linéaire au bac. Aux mouches d’Asie s’entend, car, qui n’a pas quitté l’Europe n’a pas voix au chapitre. Le 24 mai 1863, un dimanche, mon oncle, le professeur Lidenbrock, revint précipitamment vers sa petite maison située au numéro 19 de Königstrasse, l’une des plus anciennes rues du vieux quartier de Hambourg. L'auteur y raconte le long périple accompli par lui et son ami Thierry Vernet depuis l'Europe jusqu'en Asie. Hans est toujours au gouvernail. Lectures du soir est parmi les premiers périodiques illustrés, à bas prix, en France, au … Dès lors, la contradiction apparente entre rêve et réalité peut se résoudre: «— C’est merveilleux!», s’exclame Axel. Voyage au centre de la Terre paraît chez l’éditeur Hetzel en novembre 1864. Tout(e) seul(e) ou à deux, faire la présentation d’une œuvre qui raconte un voyage extraordinaire. J’oubliais tout, et les dangers du voyage, et les périls du retour. Il compare en effet les mouches d'Europe et les mouches d'Asie. Il s’agit du troisième volume des Voyages extraordinaires.Jules Verne s’inspire de nombreuses sources scientifiques qu’il cite au cours de son œuvre et du roman d’aventures de George Sand Laura : Voyage dans le cristal.Ainsi, Voyage au centre de la Terre se situe entre science et fiction. Ces éléments n'évoquent pas de monuments grandioses que les touristes visitent habituellement quand ils vont à l'étranger. Ce qu’un autre avait fait, je voulais le faire aussi, et rien de ce qui était humain ne me paraissait impossible!» Ce «feu intérieur» auquel il croit sans le rencontrer dans la nature, c’est dans son cœur qu’il en voit l’évidence. C'est ce genre de rencontre que Nicolas Bouvier raconte dans la suite du texte. Explication linéaire n°9 : L’exploration scientifique de la grotte, chapitre 19. Voire : soit. Elle apparaît comme le pâle reflet "innocen[t]" de la mouche d'Asie qui elle, au contraire, est présentée en des termes, : "Celle d’Asie, gâtée par l’abondance de ce qui meurt et l’, abandon de ce qui vit, est d’une impudence sinistre". Ce long séjour en Iran modifie leur façon d'être : "Six mois d'hivernage ont fait de nous des Tabrizi qu'un rien suffit à étonner (l. 2-3). Résumé. Œuvre du domaine public. et SURTOUT comment le raconte-t-il ? La singularité de ce roman ressort d’autant mieux qu’on le replace en perspective, en cherchant à saisir ce qui fait de lui à la fois un prolongement de l’expérience narrative menée dans les Voyages Extraordinaires, un ensemble où il a sa place, et une exception qui, en révélant la face cachée de cette expérience, en fait basculer les enjeux d’un tout autre côté. Aucune leçon de géographie amusante, ici. en quoi un fait apparemment mineur peut revêtir une grande importance. Identifier les procédés et les commenter : imaginez que vous êtes un détective qui doit relever et analyser tous les indices, sans rien laisser de côté ! L'opposition marquée par la, "il y a les mouches !" Endurante, acharnée, escarbille d’un affreux matériau, elle se lève matines et le monde est à elle. Celui-ci est capable cependant d'en plaisanter, et de présenter avec humour son ancien bourreau. Jean de Léry, Histoire d’u n voyage fait en la terre du Brési l, chapitre XIII, 1578. Elle rend trembleur, faible, et désireux que les choses vous soient extrêmement facilitées. Le professeur de minéralogie Otto Lindenbrock découvre un parchemin codé, rédigé en caractères runiques islandais. > Jules Verne, Voyage au centre de la terre Document envoyé le 08-04-2020 par Pascale Frevol Proposition d'explication linéaire- deuxième extrait étudié. - ce premier contact permet aux héros de réaliser à quel point ils sont sales (comme si le petit berger était un miroir, et leur révélait leur aspect physique) : ils ressemblent à des voleurs (l. 6), et provoquent la peur : - répétition des différentes étapes pour entrer en contact, seule change la langue utilisée : allemand (l. 10), anglais (l. 14), français (l. 17), - enfant refuse catégoriquement de répondre : "l'enfant ne répondit pas" (l. 12), "l'enfant ne répondit pas davantage" (l. 15), "même silence de l'enfant" (l. 18), - professeur : affection "mon oncle commença par le rassurer de son mieux" (l. 10) +, "mon petit ami" (l. 11), puis esprit de jeu, fierté scientifique "très fier de son polyglottisme" (l. 16), - narrateur : "j'étais très intrigué" (l. 15), - narrateur énervé :"avec impatience" (l. 21), - processus d'échec recommence "l'enfant de ne point répondre" (l. 22), - réaction musclée du professeur "colère" (l. 23) : agression verbale "Ah ça ! Suprême dérision, même la célébrité que lui vaudront ses exploits se trouvera ternie par la proposition de M. Barnum: «“L’exhiber” à un très haut prix dans les États de l’Union.» Autant de traits qui lui confèrent un aspect plus caricatural que crédible. Ils naviguent même sur un océan souterrain, peuplé de monstres préhistoriques. La malaria n’est pas plus dangereuse qu’une mauvaise grippe ; le premier médecin venu vous le confirmera. Dans Voyage au centre de la Terre, l’auteur imagine une expédition jusqu’au cœur de la planète. problématique : en quoi cet extrait rapporte-t-il la dernière découverte des personnages, pourtant sortis du centre de la Terre ? Ressources Langues Français Autres Niveaux Tout Niveau FR Voyage au Centre de la Terre de Jules Verne Roman de science-fiction écrit par Jules Verne en 1864. cisent. Mais contre toute attente, au lieu de s’élever, la température des profondeurs terrestres se maintient à un degré parfaitement tolérable (chapitres 9-29). . Le menu du repas et la tenue de l'hôte = réel exotisme sans spectaculaire, on n'a plus les repères occidentaux, comme prévu, rencontre qui n'apporte pas ce que les deux hommes attendaient, qui minimisent l'influence du chef de police : "il y a longtemps" (l. 14), "autrefois" (l. 15), , "petite ville" (l. 14), formule qui résume tout : "d'ailleurs, il a tout oublié" (l. 15), rencontre qui symbolise la lenteur du voyage. A la lecture de ce texte, on peut se demander pourquoi le portrait du professeur est mitigé. 15 trouve-t-elle endormi ? Dernière modification : 20 mars 2016 à 12h56. partie 1 : situation initiale des personnages, une drôle de rencontre, - enfin de retour à la surface de la Terre, soulagés, esprit serein, - ne savent pas où ils se trouvent, mais aucune inquiétude, - endroit agréable "heureuse contrée" (l. 3), vraisemblablement en Méditerranée "oliviers" (l. 2), - enfant misérable : "espèce de petit pauvre, très misérablement vêtu, assez souffreteux" (l. 4) = termes. Vous montrerez d’abord comment le narrateur introduit de façon habile le sujet dont il va traiter (du début à la ligne 11), puis vous étudierez l’art du portrait (de la ligne 12 à la fin). Cette maladie pourrait même fournir un bon alibi pour rester tranquillement au lit comme le montre la phrase "on ne songe qu'à dormir et le lit est bon" (l. 3-4). Le voyage change leur perception ; ils redécouvrent en quelque sorte les plaisirs simples, qui peuvent parfois échapper aux Occidentaux qui vivent dans la richesse et le superflu. Lire en mode normal (façon ereader) XXXII. Se poser les bonnes questions : qu'est-ce que le narrateur raconte ? Nous voulons bien.