Il manque une courte présentation de l’auteur pour que cela soi complet . Oft do I dream this strange and penetrating dreamAn unknown woman whom I love who loves me well. La femme idéale est comme une mère qui seule sait apaiser les souffrances de son enfant. Le déterminant "ce" met en valeur le mot "rêve". Pour des raisons pédagogiques et pour m'aider à mieux comprendre ton message, il est important de soigner la rédaction de ton commentaire. 22 no. Analyse du poème « Mon rêve familier » de Paul Verlaine ; Paul VERLAINE: Poèmes saturniens (Résumé & Analyse) PODCAST >>>> Romances sans paroles de Paul Verlaine; Le poème est une grappe d'images. En faisant correspondre les caractéristiques du rêve et celles du poème, le poète nous démontre les enjeux de la poésie. Le rêve est brouillon (confus). La mort est suggérée à travers la comparaison avec le « regard des statues » (v. 12) mais aussi par des périphrases : « des aimés que la Vie exila » (v. 11), « des voix chères qui se sont tues » (v. 14). – Je l’ignore » . Merci d’avance. L’ambiguïté de ce rêve se traduit par un balancement entre tristesse et consolation. Elles marquent souvent un rythme ternaire qui accentue le balancement de la berceuse : «, et /que/ j’aime, et /qui/ m’aime// Et /qui/ n’est, cha/que/ fois, » (v. 2-3). Dans « Mon rêve familier », Paul Verlaine évoque un rêve qui met en scène une femme à la fois familière et inconnue. ♦ De narration : « et qui n’est, chaque fois » (v. 3), « Son regard est pareil », « elle a » (v. 12-13). Verlaine c'est inspiré du romantisme pour faire ce poème, il a idéalisé la femme. C’est un magnifique poème de la tentation du suicide, comme « demain dès l’aube je partirai… » donc à ne pas mettre dans les mains d’adolescents à mon avis… poème du spleen… Vérifie notamment l'orthographe, la syntaxe, les accents, la ponctuation, les majuscules ! Plus qu’un rêve, il est question d’un souvenir (« Je me souviens », v. 10) : un souvenir qui s’efface (« Est-elle brune, blonde ou rousse ? Merci pour ce commentaire qui m’a beaucoup aidé. Il est extrait de la première section Melancholia et représente la femme sous une forme idéalisée. Lire « Mon rêve familier » de Verlaine (le texte). Notre prof nous a demandé d’étudier cette expression et je ne sais pas comment qualifier le procédé utilisé pour montrer la réciprocité de leur amour. Mais j’ai une petite question est ce que c’est possible de faire une ouverture sur un tableau ? L’expression anaphorique « elle seule » (v. 6 à 8) insiste sur le côté unique de cette figure féminine. Il n’y a pas d’opposition cependant il y a inversion de l’ordre des mots. A Satiean chorale for pf solo 'grave et tendre dans le caractère de Mon rêve familier' (a Verlaine setting of 1900, Op. Car elle me comprend, et mon … Regarde bien la disposition des mots dans cette phrase : il n ‘y a pas d’inversion des termes (ABBA), mais un parallélisme de construction (ABAB). Au vers 11 il dit "la Vie exila" cela veut dire qu'il sont morts dans la réalité, c'est un euphémisme (mélancolie). Cependant, je ne trouve pas le peintre qui a réalisé le tableau que vous avez joint. Bonjour Il s’agit donc d’un rêve paradoxal (I) dans lequel règne la figure de la femme (II). Je me demandais simplement si l’on pouvait parler de ‘chiasme’ pour l’expression « que j’aime, et qui m’aime » au vers 2 ? 7 Paul Verlaine – “Mon rêve familier” . Je ne cherche pas à ce que vous faites mon devoir mais seulement que vous m’aider voila la liste des poèmes : Amour secret Victor Hugo ; l’amoureuse Paul Éluard ; Demain dès l’aube Victor Hugo ; Mon rêve familier Paul Verlaine ; Pour toujours francois Coppée ; Vos beaux yeux Pierre Corneille ; À une passante Charles Baudelaire ; Première Soirée Arthur Rimbaud ; Coeur de Rubis Jacque Prévert ; Déclaration Félix Arvers Merci d’avance je bloque depuis 3 jour ( je précise ne faite pas mon devoir seulement des idées) Cette présence maternelle est suggérée par l’insistance sur la compréhension marquée par la répétition de « comprend » (v. 4-5) et à travers l’image de la consolatrice : « cesse d’être un problème » (v. 6), « les moiteurs de mon front blême, / Elle seule les sait rafraîchir » (v. 8). La musicalité, l’imprécision, les répétitions qui créent un refrain envoûtant sont caractéristiques de la poésie verlainienne et se retrouvent dans nombreux autres de ses poèmes comme « Le ciel est par-dessus le toit » ou « Il pleure dans mon coeur« . Bonjour Amélie, déjà je voulais te remercier car ton site est vraiment trop bien, il m’a beaucoup aidé… Les adverbes « souvent » (v. 1) et « chaque fois » (v. 3) indiquent que ce rêve familier est récurrent, itératif. ♦ Nevermore, Verlaine ♦ Quelles sont les caractéristiques de la femme dans ce poème ? ... mise à distance, nécessaire pour entreprendre une analyse) qui s'impose à lui. Je fais souvent ce rêve étrange et pénétrant D'une femme inconnue, et que j'aime, et qui m'aime Et qui n'est, chaque fois, ni tout à fait la même Ni tout à fait une autre, et Poème Mon rêve familier de Paul Verlaine | LaPoésie.org Ce rêve paradoxal qui représente une figure féminine idéale mais irréelle est un refuge pour le poète, qui fuit une réalité douloureuse. ♦ J’ai tant rêvé de toi, Desnos : commentaire. Cette solitude est mise en évidence par la reprise anaphorique de l’expression exclusive : « elle seule » (v. 6 à 8), et à travers le soliloque du poète marqué au vers 9 par le tiret qui suggère que le poète dialogue avec lui même : « Est-elle brune, blonde ou rousse ? Or, dans les problématiques que vous proposez, une me paraît particulièrement difficile: « Etudiez la musicalité de ce poème ». Amélie Vioux, professeur particulier de français, je vous aide à booster vos notes au bac de français. Mon Rêve Familier Paul Verlaine I) Introduction Paul Verlaine est un poète français, né le 30 mars 1844, et mort le 8 janivier 1896. Merci d’avance. Les sons font résonner le rêve et ses effets d’apaisement et d’inquiétude à la fois. Oui bien sûr, c’est même une bonne idée de faire des ponts entre différents arts , Bonjour Amélie Paul Verlaine was born on March 30, 1844 and became one of the greatest and most popular of French poets. Le mystère qui règne autour de ce rêve et de cette femme donne au poème une dimension fantastique. CLIQUE ICI et deviens membre de commentairecompose.fr ! ... « Mon rêve familier … Comment les strophes de ce poème se nomment-elles?pourquoi? MON RÊVE FAMILIER Je fais souvent ce rêve étrange et pénétrant D’une femme inconnue, et que j’aime, et qui m’aime, Et qui n’est, chaque fois, ni tout à fait la même Ni tout à fait une autre, et m’aime et me comprend. 1. Ce mouvement est présent dans les sonorités. Il emploie la premier personne du singulier « je » car il parle de ses sentiments a lui. D'une femme inconnue, et que j'aime, et qui m'aime, Et qui n'est, chaque fois, ni tout à fait la même . Vous êtes ici : > Séquences > La lyre d'Orphée > Mon ... Ni tout à fait une autre, et m'aime et me comprend. Au vers 1, le poète annonce un « rêve étrange » pourtant présenté dans le titre comme « familier ». Ce rêve s'impose au poète, dont la liberté est complètement niée (ce qui est naturel quand il s'agit d'un rêve) d'une manière Quel est son role ici MERCI. Bonjour, super site. Tu peux ouvrir ta conclusion sur une autre œuvre (ou un autre texte de ta liste), mais ce n’est pas obligatoire. Voici ce que j’ai écrit : « Il s’agit d’un amour réciproque, le poète le montre au vers deux en juxtaposant deux subordonnées relatives de sens inversée: « que j’aime, et qui m’aime » « . L’image de cette femme est vague et imprécise (« Est-elle brune, blonde ou rousse ? François, première S, bonjour amelie enfaite je voudrais savoir la definition exacte d un commentaire stp. 2011-2020 - Amélie Vioux - Droits d'auteur réservés - Tous les articles sont protégés AVANT publication - Reproduction sur le WEB interdite - Mentions légales -, Commande ton livre 2021 en cliquant ici ↓, Méthode complète du commentaire de A à Z en vidéo. Connait-on l’identité de la femme que Paul Verlaine fait référence dans ce poème? L’allitération en « r » et en « t » très forte dans les quatrains (« étrange et pénétrant », v. 1 ; « autre », « comprend », v. 4 et 5 ; « cœur », « transparent », « d’être », v. 5-6 ; « moiteurs », « front », v. 7 ; « rafraîchir », « pleurant », v. 8) alterne avec une allitération en « m » et en « s » : « souvent », « ce » (v. 1), « femme », « que j’aime et qui m‘aime » (v. 2), « même », « m‘aime et me » (v. 3-4), « seule » (v. 6, 7 et 8), « hélas », « cesse », « problème » (v. 6), « blême », « sait » (v. 7-8). ♦ Etudiez la musicalité du texte Le pronom possessif « mon » remplacé par le démonstratif « ce » a une valeur de présentation mais aussi un effet de mise à distance. Mon Rêve Familier – Paul Verlaine Lecture du poème : Je fais souvent ce rêve étrange et pénétrant . Ce souvenir est lié à un passé achevé et irrémédiable, ce qui est marqué par l’emploi du passé simple et du passé composé dans les tercets : « exila » (v. 11), « se sont tues » (v. 14). – Je l’ignore. La femme représente à la fois l’amante (« et que j’aime et qui m’aime », v. 2) et la mère. "Mon rêve familier", Verlaine, Poèmes saturniens, 1866. La répétition est marquée par la reprise de mêmes mots : « et », « aime » (v. 2-4), « elle » (v. 5, 9, 13) et « elle seule » (v. 6 à 8), « ni tout à fait » (v. 3-4), « comprend » (v. 4-5), « regard » (v. 12). Je suis professeur particulier spécialisée dans la préparation du bac de français (2nde et 1re). L’inquiétude qui s’immisce dans la tranquillité du rêve est due à l’effacement progressif des images et des sons dans la mémoire. Des informations pertinente et très intéressante, merci beaucoup!! Merci de laisser un commentaire ! Moi aussi je passe mon oral demain il y a personne qui puisse nous répondre !!?? L’ambiguïté de ce rêve se traduit par un balancement entretristesse et consolation. Analyse du roman "Les Femmes Savantes'' De Molière, acte 2 scène 7. Les commentaires qui ne sont pas soignés ne sont pas publiés. La répétition du « et » rythme de façon régulière la première strophe, qui sonne alors comme une berceuse. Extrait des Poèmes saturniens sortis en 1866 . Le rêve est au présent et la mort au passé, même si celle ci est la réalité. De même, la seconde strophe est rythmée par l’anaphore autour du « elle » : « Pour elle seule » aux vers 6 et 7 est réduit à « Elle seule » au vers 8, créant un effet d’écho. Je ne savais pas de quel procédé il s’agissait. Ce mouvement est présent dans les sonorités. Ni tout à fait une autre, et m'aime et me comprend. please, Bonjour amélie si on tombe sur la question étudier la musicalité du poème il faut donc prendre le grand III un poeme incantatoire et le grand I un reve paradoxal je suis perdue pourrai tu m’aider car nous n’avons pas vu la musicalité en classe. Inspirations romantiques : femme idéalisée Sonnet en alexandrin. Paul Verlaine (Poèmes saturniens) Commentaire : Verlaine, poète maudit du XIXème siècle, publie en 1866 ses Poèmes saturniens. En espérant obtenir une réponse, je vous remercie pour votre site qui m’a aidé tout au long de l’année. Mon rêve familier. J’espère que ça continuera d’aider les prochains lycéens . Le rêve vécu et revécu au présent apparaît comme un refuge. ♦ possessifs (« Son nom », v. 10 ; « Son regard », « sa voix », v. 12-13). Verlaine, se plaçant sous le signe de Saturne, y exprime une impassibilité parnassienne mais aussi une sensibilité nostalgique caractéristique de ceux qui sont nés sous l'égide de cette planète. Le femme n'est pas définie : "ni tout à fait la même / Ni tout à fait une autre" (vers 3 et 4). On a souvent retenu de lui sa liaison avec Rimbaud, à la suite de laquelle il a d'ailleurs fait de la prison durant deux ans, et une fin de vie assez triste et misérable. Figure notamment dans ce recueil Mon rêve familier, sonnet régulier en alexandrins dans lequel le poète raconte à la première personne un rêve qui lui hante et où apparaît une femme aimante et mystérieuse. J’aurais une petite question à poser à propos de votre commentaire: vous parlez d’assonances en « ch » mais ce n’est pas plutôt une allitération, puisque c’est composé de consonnes? Dedicated 'à Christine [Dawson], l'amante du clown' (see MS 35). », v. 9). ♦ Chanson d’automne, Verlaine Est ce que je pourrais avoir les références du tableau svp? Bonjour Pierre, Merci d’avance. Tu peux aussi ouvrir sur l’auteur, le mouvement littéraire, l’œuvre intégrale dont est tiré ton extrait…Tu peux regarder cet article qui te donne quelques idées d’ouverture possibles. Je fais souvent ce rêve étrange et pénétrant D'une femme inconnue, et que j'aime, et qui m'aime, Et qui n'est, chaque fois, ni tout à fait la même Ni tout à fait une autre, et m'aime et me comprend. Je fais souvent ce rêve étrange et pénétrant D'une femme inconnue, et que j'aime, et qui m'aime Et qui n'est, chaque fois, ni tout à fait la même Ni tout à fait une autre, et m'aime et me comprend. Le poème se, 1. III. Bonjour Amélie, en lisant le poème et avant de lire votre commentaire, j’ai eu l’impression que le poète évoquait une mère décédée. 3). Ce poète français est né le 30 mars 1844 et décédé le 8 janvier 1896. Merci pour votre réponse, je n’avais pas saisi la nuance. Cette association antithétique caractérise aussi les sonorités du poème, constitué à la fois de consonnes sourdes (p, t, f, c, s, ch) et sonores (d, g, m, n, gn, ng, j, l, r). On trouve également un court champ lexical de la tristesse : « hélas » (v. 6), « blême » (v. 7), « pleurant » (v. 8), associé à un champ lexical de la consolation et du soulagement : « me comprend » (v. 4-5), « cesse d’être un problème » (v. 6), « rafraîchir » (v. 8).